L’importance d’une lampe de luminothérapie passe aussi par le cerveau. On sait que la luminothérapie est efficace chez une partie des dépressifs saisonniers. Mais on ne sait pas encore très bien comment réagit le cerveau face à la lumière artificielle. C’est ce que tenteront de déterminer des chercheurs canadiens. Dans les pays nordiques, la dépression saisonnière liée au manque de lumière naturelle durant l’automne et l’hiver toucherait de 3 à 8% de la population adulte (une majorité de femmes).
La luminothérapie est le traitement le plus étudié pour traiter la dépression saisonnière. «Elle est efficace chez environ deux patients sur trois, indique le chercheur Gilles Vande wal le. Dans leur cas, les symptômes sont réduits de 50 à 80%, ce qui est comparable aux antidépresseurs.»

La luminothérapie est le traitement le plus étudié pour traiter la dépression saisonnière. «Elle est efficace chez environ deux patients sur trois, indique le chercheur Gilles Vande wal le. Dans leur cas, les symptômes sont réduits de 50 à 80%, ce qui est comparable aux antidépresseurs.»

Retrouvez également notre article sur la luminothérapie :

> La luminothérapie c’est quoi


Catégorie(s) : Depression saisonnière | médicale