Vous trouvez que l’hiver est long ? Vous vous sentez fatigués et aimeriez bien partir au vous reposer ? Vous appréhendez chaque année le retour de l’hiver et des journées de plus en plus courtes ? Découvrez dans cet article ce que la luminothérapie peut faire pour vous.

On entend souvent parler de la luminothérapie sans comprendre exactement les ressorts scientifiques qui amènent Célyatis aujourd’hui à promouvoir particulièrement les matériels de luminothérapie dans le cadre de sa démarche bien-être.

luminotherapie

Définition de la luminothérapie

La luminothérapie est une technique, identifiée dès le XIXème s., qui génère de manière artificielle de la lumière blanche, proche de celle du soleil, afin de soigner la , les troubles du sommeil et la .

Son effet sur la stimulation du système immunitaire et la lutte contre les infections valut en 1903 un Prix Nobel de Médecine au médecin Danois Niels Finsen. Tombée en désuétude suite à l’invention de la pénicilline, ce traitement est remis au goût du jour en 1984 grâce à un médecin américain _ Docteur Norman E. Rosenthal _ qui en démontre les bienfaits en psychiatrie clinique pour lutter contre la dépression saisonnière : il existe un lien entre le Trouble Affectif Saisonnier (TAS) et le manque de lumière solaire. Pour lui, la dépression saisonnière arrive en hiver car les journées sont plus courtes, il y a le changement d’horaires et une intensité de lumière solaire en baisse. Cette dépression passagère disparait normalement dès l’arrivée des beaux jours. Cette dépression saisonnière se traduit par une humeur médiocre, un état de tristesse et un manque d’énergie, des troubles du sommeil et des réveils difficiles. Tout ceci engendre un appétit grandissant qui mène généralement à des problèmes de poids.

Depuis 2005, après 20 ans d’indifférence, cette technique est reconnue officiellement par les collèges de médecins et de psychiatres américains comme un traitement efficace contre la dépression saisonnière.

La lumière du jour agit sur le métabolisme de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Or, il apparaît que les personnes déprimées ont un fort taux de mélatonine durant le jour, ce qui explique leur sensation chronique de fatigue. Le lien entre la lumière et la dépression s’explique par le dérèglement de l’horloge biologique interne. Les personnes qui souffrent de TAS ont un niveau de mélatonine élevé pendant la journée. Elles ressentent alors une fatigue continuelle qui entraine un état dépressif. La lumière de la lampe de luminothérapie envoie à travers les yeux des signaux au système nerveux afin de diminuer le niveau de mélatonine.

Petit à petit, l’horloge biologique se reprogramme naturellement pour sécréter cette mélatonine durant les phases de sommeil, la nuit.
Par l’inhibition de la sécrétion de mélatonine, les séances de luminothérapie permettent à l’utilisateur de sentir rapidement un meilleur réveil et une meilleure vigilance. En outre, elle améliore la synchronisation des rythmes biologiques, d’où l’augmentation de sérotonine qui a un effet anti-dépresseur et régulateur de l’appétit.

Mais la luminothérapie comporte d’autres bénéfices :
– Elle agit sur les problèmes d’insomnie
– Elle réduit les problèmes causés par le décalage horaire
– Elle réduit les crises de boulimie saisonnières

Pour ce faire, les lampes de luminothérapie utilisent un spectre lumineux sans infrarouges ( IR) ni ultraviolets ( UV) qui sont néfastes pour la cornée et pour la peau. La dose recommandée par les spécialistes est de 10 000 lux pendant une durée de 20 à 30 minutes le matin.

Il existe différents produits qui peuvent entrer dans la catégorie « luminothérapie »:
– Les lampes de luminothérapie, projetant une lumière très vive, sont utilisées à domicile ou en institut en séances quotidiennes pendant les périodes de faible ensoleillement pour une durée de 30 à 45 minutes.
– Les simulateurs d’aube, aussi appelés réveils lumière, vous réveillent en simulant un lever de soleil.
– Enfin, les lampes infrarouge peuvent également être utilisés dans le cadre d’un traitement lié à la luminothérapie.


Les différents modèles de luminothérapie

Une journée ensoleillée enregistre en moyenne une intensité lumineuse qui varie entre 50 000 et 130 000 lux. Mais en hiver, cette intensité lumineuse ne représente que 2 000 à 20 000 lux. Sachez que lorsque vous travaillez dans un bureau correctement éclairé, la luminosité n’est que de 400 à 1 000 lux. Chez vous, la luminosité est en moyenne de 50 à 100 lux.
Il est donc nécessaire d’avoir recours à des séances de luminothérapie en hiver et lorsque vous travaillez dans un bureau ou que vous passer la majeure partie de votre temps chez vous.

Une lampe de luminothérapie standard apporte une intensité lumineuse de 10 000 lux. Il convient donc de l’utiliser 30 minutes par jour. Si vous disposez d’une lampe de luminothérapie avec une luminosité plus faible, il faudra augmenter la durée de la séance. Par exemple, une lampe de luminothérapie de 2 500 lux nécessite une exposition de deux heures.
Veillez également à respecter la bonne distance entre la lampe et votre visage. Par exemple, une lampe qui offre une luminosité de 10 000 lux à 30 cm, n’en offrira que 2 500 lux à 80 cm.

Si vous disposez d’une lampe de 10 000 lux, vous pouvez l’utiliser à une durée de 30 cm pendant votre petit déjeuner. Si vous disposez d’une lampe de luminothérapie de 2 500 lux, vous pouvez l’installer dans votre bureau et procéder à des séances plus longues.

ampe-de-luminotherapie-innosol-lucia

Lampe de luminothérapie Innosol Lucia

Conseils pour acheter la bonne lampe de luminothérapie

Pour être efficace, votre lampe de luminothérapie doit répondre à plusieurs critères :
– Elle doit être dotée d’un écran à diffusion homogène pour filtrer les UV
– L’efficacité de la lumière bleue n’est pas encore prouvée. Préférez alors une lampe avec une lumière blanche.
– La source de lumière doit pouvoir être projetée vers le bas afin d’éviter l’éblouissement.
– Il est conseillé de choisir un écran de 74 cm2 afin de bénéficier d’une surface d’émission assez large.
– Vérifiez que votre lampe de luminothérapie respecte la norme CE.

Qu’est-ce qu’un simulateur d’aube : les bienfaits

simulateur-d-aube-lumie-300

Simulateur d'aube Lumie 300

Un simulateur d’aube, également appelé réveil lumière va éclairer progressivement votre chambre et simuler le levé du jour. En hiver, le réveil lumière permet de se réveiller plus lentement et évite ainsi un réveil brutal. Le simulateur d’aube se programme selon vos envies : l’heure et la durée du levé du soleil. Il faut savoir qu’un réveil lumière ne bénéficie pas des bienfaits de la luminothérapie car la lumière projetée est trop faible. Cependant, il est prouvé que ces appareils permettent de lutter contre la dépression saisonnière.


Catégorie(s) : definition | Depression saisonnière