Luminothérapie

Type de photothérapie où l’on expose les yeux du sujet à une lumière dépourvue de radiations ultraviolettes (UV) et infra-rouges (IR) . Généralement, cela se fait par des séances de luminothérapie grâce à une lampe de luminothérapie.

Lux

Le Lux est l’unité d’éclairement par unité de surface. Une surface reçoit un Lux quand elle est située perpendiculairement et à une distance d’un mètre d’une source lumineuse d’un candela d’intensité. Quelques exemples de valeurs dans des lieux communs sans lampe de luminotherapie :

  • intérieur à la maison 200-500 lux
  • intérieur au bureau 400-700 lux

Hypothalamus

L’hypothalamus est une grappe de cellules nerveuses du cerveau qui contrôle, via l’hypophyse, la sécrétion d’hormones. L’hypothalamus est directement relié à la rétine et régule notamment la sérotonine et la mélanine. L’effet d’une lampe de luminothérapie agit directement sur cette zone.

Horloge biologique / Biorythme

Les fonctions essentielles de notre cerveau sont directement influencées par la lumière du soleil. C’est elle qui impose le rythme de notre « horloge biologique », via l’hypothalamus, et qui régule le cycle du sommeil et des rêves, l’appétit, la température du corps, la libido et même le dynamisme général. Une lampe de luminothérapie agit sur l’horloge biologique. Si cette horloge biologique est décalée, toutes ces fonctions sont perturbées. Cela peut être le cas lors de la baisse de luminosité l’hiver ou lors de décalage horaire dû à un déplacement ou un travail de nuit. La lampe de luminothérapie permet de combler le manque naturel de lumière ressenti.

Retrouvez également notre article sur la luminothérapie :

> La luminothérapie c’est quoi


Catégorie(s) : definition | Depression saisonnière | lampe-luminotherapie